Royaume-Uni : une jeune femme meurt d’un cancer après avoir avorté

Charlotte Smith est morte d’un cancer quelques mois après avoir dû avorter d’urgence afin d’augmenter ses chances de survie.

SA VIE OU CELLE DE L’ENFANT : À 11 semaines de grossesse, Charlotte Smith a été diagnostiquée avec une leucémie lymphoblastique aiguë. Enceinte, il lui a alors été recommandé d’avorter pour être en mesure de lutter contre le cancer. Quelques semaines avant de connaître son terrible diagnostique, elle avait commencé à se plaindre de douleurs au dos et de maux de ventre.

Originaire de North Yorkshire, au Royaume-Uni, la jeune femme de 22 ans a alors accepté de se battre. Elle avait déclaré sur les réseaux sociaux que c’était “sa vie ou celle de l’enfant”. Or, comme elle était certaine de ne pas vouloir mourir, elle avait décidé de lutter.

Toutefois, juste avant d’avorter et de commencer les traitements, Charlotte Smith a passé une échographie. Elle voulait, au moins une fois, voir son enfant. Puis, elle a commencé la chimiothérapie dès que le cœur du bébé a cessé de battre, rapporte The Sun.

SON HISTOIRE AVAIT ÉMU LE MONDE

Malheureusement, Charlotte a perdu la bataille et est décédée lundi dernier, le 9 avril 2018. En effet, après deux séances de chimiothérapie et une greffe de moelle osseuse réussie, son état s’est tragiquement aggravé.

Comme l’histoire de Charlotte avait ému des milliers d’internautes, sa mort a créé une véritable onde de choc. De nombreux témoignages lui faisant hommage ont été publiés sur les réseaux sociaux.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*