Témoignage : « J’ai grandi dans la maltraitance en pensant que c’était le cas pour tous »

La parole des victimes continue de se libérer dans la foulée de l’affaire Weinstein. Abusée par son père alors qu’elle était enfant, Marie raconte un traumatisme qui reste encore vif.

« J’ai grandi dans une famille où il y avait beaucoup de maltraitances en pensant que c’était comme cela pour tout le monde », se souvient Marie, interrogée dimanche dans le 19h30. Abusée par son père avec la complicité de sa mère alors qu’elle n’avait que 5 ans, comme ses quatre frères et soeurs, elle avoue que cette douleur constitue encore aujourd’hui un « combat de tous les jours » et qu’elle « se cache toujours derrière une enveloppe ».

« Les abus, c’est mon père, c’est quand il me frappait, quand il venait faire ce qu’il avait à faire. J’’ai essayé de m’opposer (…) mais quand vous êtes face à l’adulte, vous laissez faire, vous n’avez pas le choix, vous sortez de votre corps, vous partez », confie encore Marie.

Agée aujourd’hui de 40 ans, cette victime a décidé de sortir de son silence, après dix ans de thérapie. « Ce qui m’a aidé le plus c’est de parler, de pouvoir dire et que ce soit reconnu », confie-t-elle. A 20 ans, elle était déjà allée voir les autorités de son village du Jura bernois pour faire cesser les abus, mais cela n’avait rien donné.

La suite de l’article dans notre édition de demain

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*