Soupçonné d’avoir enlevé ses filles, un père est visé par un mandat d’arrêt européen

Soupçonné d’avoir enlevé ses jumelles de 3 ans, à Metz, un père fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen, rapporte Europe 1 ce mardi 24 avril.

Le + de Radio Capitole : 

Radio Capitole s’étonne de la rapidité judiciaire sur cette affaire. En effet, la Justice fournit une fois de plus une énergie débordante lorsqu’il s’agit d’un enlèvement concernant un père. Mais la justice aurait-elle été aussi rapide que cela, si c’était l’inverse. Une mère qui aurait fui la France ? Les stats démontrent largement (comparé aux États-Unis) que les alertes enlèvements sont pour tous déclenchés lorsqu’il s’agit d’un père de famille avec ses enfants ( rien ne démontre dans ce dossier comme bien d’autres qu’il y a danger (affaire torrent) pour que les enfants restent avec leur père ou non.  Très rare est déclenché autant de moyen pour une mère qui enlève les enfants…
Un de nos exemples les plus concret ….   Surtout lorsque le parquet des mineurs indique à notre rédaction :
« IL N’Y A PAS D’ENLEVEMENT CAR C’EST LA MERE DES ENFANTS « …

Donc si notre rédaction résume bien les propos de ce parquet des mineurs ( Toulouse) ! Si c’est un père « il y a enlèvement à coup sûr !« .
Si c’est la mère ! Quedal … De Nada !
Nous aurait-on menti ! La justice Française s’emploie t-elle a des situations de non-droit lorsqu’il s’agit d’un père ou d’une mère… P’tetre bien qu’oui P’tetre bien qu’non !!
Il n’y a qu’à ecouter la vidéo du parquet de Toulouse ci dessous puis lire cet article :

TRIBUNAL DE TOULOUSE : Si vos filles vous manquent achetez vous un chien ?

Voici donc l’information de ce jour sur un potentiel « ENLEVEMENT »  :

 

En décembre dernier, un juge avait accordé à Aleksandra Pietrasiewicz, la mère d’Ava et Mia, une interdiction de sortie du territoire sans son accord. La maman avait en effet alerté la justice d’un risque d’enlèvement de la part de leur père, d’origine britannique.

Mais depuis le week-end de Pâques, les craintes de la mère semblent s’être confirmées : ses filles et leur père ont disparu dans la nature. Le téléphone de ce dernier a été coupé et ses profils sur les réseaux sociaux ont été effacés.

Ce, alors que les policiers luxembourgeois ont pourtant contrôlé le véhicule du père. Mais ils n’ont pas vérifié le fichier des personnes recherchées où figure l’interdiction de sortie de territoire.

Une enquête a été ouverte et un mandat d’arrêt européen a été lancé à l’encontre du père.

«Il faut forcément que ce soit organisé»

Pour Aleksandra Pietrasiewicz, l’enlèvement a été prémédité. «Cela faisait quelques semaines que Mia et Ava me disaient que leur papa leur disait qu’ils allaient aller camper», témoigne-t-elle sur Europe 1.

Et de poursuivre : «Je pense que pour arriver à se cacher pendant plus de trois semaines, il faut forcément que ce soit organisé, parce que se cacher avec des petites jumelles, c’est très, très difficile, si on n’a pas un point d’attache».

1 Trackback / Pingback

  1. Un avis de recherche pour deux soeurs jumelles partis avec leur père -

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*