Il a demandé par la voix de son conseil une demande de remise en liberté qui sera examiné le 22 janvier prochain. Aujourd’hui et la continuité de l’enquête remet tout en cause, car de nouveau témoignage apparaît à la procédure. C’est BFM TV qui relève que des éléments nouveaux versés à l’enquête accablent encore plus Nordhal Lelandais. Un membre de la famille met à mal la chronologie indiquée par les avocats du suspect. Une chronologie qui met à mal la défense de Nordhal.

Le témoin déclarant avoir vu Maëlys entre 2 H 45 et 3 heures  alors que son conseil fixe la disparition à 03H 15. Pourtant le Parquet établit clairement la disparition de la jeune fille à 02 H 45 du matin.

Le témoin confirme avoir entendu et visualiser de loin la conversation entre la petit fille et le suspect. 

Selon le témoin dans l’affaire Maëlys, il aurait entendu et aperçu la conversation par surprise entre le suspect Nordhal LELANDAIS et Maëlys.Il aurait entendu le principal suspect demander à Maëlys de passer par une certaine entrée, lui indiquant qu’il prendrait un autre chemin pour la retrouver à l’intérieur. Un témoignage qui affaiblit encore la défense du principal suspect.

Après l’avoir écouté, Nordahl Lelandais a expliqué qu’il voulait éviter que Maëlys soit un petit garçon blond qu’il a déjà évoqué plusieurs fois sans l’identifier, ne tombent en se prenant les pieds dans les câbles du DJ de la soirée.

Rappelons que la mère de Maëlys avait visionné les vidéosurveillances où se trouvaient sa petite fille et assurée qu’il s’agissait bien de maêlys dans la voiture de la principale suspecte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.