Une mère condamnée à quatre ans et demi de prison pour avoir marié sa fille de force

Elle avait prétexté de vacances en famille pour convaincre sa fille de se rendre au Pakistan. Sur place, la jeune femme de 18 ans a été mariée contre son gré à un parent de 16 ans plus âgé qu’elle.

Une mère de famille a été condamnée mercredi à quatre ans et demi de prison à Birmingham (centre de l’Angleterre) pour avoir marié sa fille de force au Pakistan.

Il s’agit de la première condamnation dans ce type d’affaire au Royaume-Uni depuis l’introduction d’une loi en 2014 faisant de l’incitation à un mariage forcé un délit.

Le juge Patrick Thomas a rendu hommage au “courage admirable” de la victime, “contrastant avec (la) lâcheté et duplicité”, de sa mère, à laquelle il a reproché de refuser de reconnaître sa responsabilité.

“Vous l’avez cruellement trompée. Elle avait peur, elle était seule, retenue contre son gré, forcée à un mariage qu’elle redoutait”, a-t-il relevé.

Un avortement à l’âge de 13 ans

La mère a été reconnue coupable d’avoir agi de façon à tromper sa fille, âgée de 18 ans à l’époque, prétextant des vacances en famille pour la convaincre de se rendre au Pakistan, où elle fut mariée contre son gré à un parent de 16 ans plus âgé qu’elle.

Lorsqu’elle avait 13 ans, l’homme, auquel elle avait été promise, l’avait déflorée au terme d’un contrat de mariage. La fillette avait alors dû subir un avortement à son retour au Royaume-Uni et son cas avait été signalé aux services sociaux par le médecin, selon l’agence Press Association.

La mère a également été reconnue coupable d’avoir menti sous serment à la Haute Cour, à laquelle elle avait affirmé que le mariage n’avait pas eu lieu.

L’union avait été célébrée en septembre 2016. Sous la pression de sa mère, la jeune fille avait dit oui à un imam et avait signé les papiers du mariage.

La fille était revenue au Royaume-Uni avec l’aide du ministère de l’Intérieur, la police et des travailleurs sociaux ayant été alertés, et sa mère avait été arrêtée en janvier.

Cette dernière est apparue choquée mercredi à l’énoncé du verdict, suivi par sa fille dans le public.

Avec AFP

Laisser un commentaire