Meurtre de Tom, 9 ans, dans l’Aisne : Jonathan M. déféré au tribunal et présenté à un juge

Alors que sa garde à vue a pris fin ce jeudi matin, le marginal de 27 ans a été déféré dans l’enquête sur la mort du garçon de 9 ans. Mercredi, il continuait à nier toute implication.

« Le suspect continue de nier et l’enquête ne s’annonce pas simple », confiait une source proche de l’affaire. Mercredi soir, les gendarmes de la section de recherche d’Amiens étaient suspendus au retour des expertises ADN et téléphoniques pour percer le mystère entourant la mort de Tom, 9 ans, violé et tué dans le village de Hérie-la-Viéville (Aisne).

En garde à vue, le principal suspect, Jonathan M., un marginal de 27 ans, est passé du silence au déni. « A ce stade, il conteste son implication [dans le meurtre] », a souligné ce mercredi le procureur de Laon lors d’une conférence de presse expéditive. Il a été déféré à la fin de sa garde à vue ce jeudi matin.

Jonathan M. est la dernière personne à avoir vu Tom vivant lundi soir. Il résidait à plusieurs centaines de mètres du domicile de l’enfant. Ensemble, ils étaient partis cueillir des cerises dans un champ du village. Le corps à demi-nu du garçon avait été découvert quelques heures plus tard, dissimulé sous des orties et des palettes de bois. L’autopsie a révélé que Tom a succombé à un « traumatisme crânien ». Des « traces de viol » ont par ailleurs été mis en évidence sur sa dépouille, ainsi qu’une « substance brûlante » pouvant être de l’essence. Selon le procureur, c’est probablement l’orage qui frappait ce soir-là qui a mis en échec la tentative du meurtrier de brûler le corps. Les analyses génétiques pratiquées sur un parpaing ensanglanté, saisi à proximité du lieu du meurtre, étaient toujours en cours mercredi soir. Les enquêteurs pensent qu’il s’agit de l’arme du crime.

Lire la suite sur le Parisien 

Laisser un commentaire