Ecosse: Un médecin suspendu après avoir causé la décapitation d’un bébé pendant l’accouchement

Un tribunal médical écossais jugeait jeudi 31 mai un litige morbide entre une docteure et une patiente ayant perdu son bébé lors de l’accouchement en mars 2014 en Écosse. Les juges ont conclu que les décisions de la spécialiste avaient « créé une succession d’éléments menant à la décapitation du bébé », rapporte The Guardian.

L’accouchement se présentait mal. Le col de l’utérus de la mère n’était pas assez dilaté. Le bébé prématuré présentait par ailleurs un rythme cardiaque bas et venait au monde les pieds en avant. La spécialiste chargée de l’accouchement a pourtant décidé de procéder par voie naturelle.

La mère avait tenté de s’opposer

Pour le collège de professionnels de santé, « la solution à envisager était une césarienne, compte tenu des risques ». Pendant l’accouchement, la femme de 30 ans a tenté de s’opposer aux choix du médecin, en disant : « Je ne le sens pas. Arrêtez. Que se passe-t-il ? Je ne veux pas le faire » et en tentant de se lever de son lit.

Mais la trentenaire n’a pas été écoutée. Le médecin a demandé à sa patiente de pousser tout en tirant sur les jambes du nouveau-né, provoquant la décapitation de ce dernier.

La tête recousue sur le corps

Une césarienne pratiquée par deux autres médecins a ensuite permis de sortir du ventre la tête du bébé. Cette dernière a alors été « recousue » sur le corps du petit garçon décédé pour que sa mère puisse le serrer dans ses bras une dernière fois, indique The Independent.

« Je suis bouleversée par la tournure qu’ont pris les événements et tellement désolée que tout ne se soit pas passé comme je le voulais », a déclaré la docteure en cause. Le jugement a déterminé que le bébé était décédé avant la décapitation. La spécialiste a été suspendue. D’autres sanctions lui seront communiquées prochainement.

Avec 20 Minutes 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire