TOULOUSE : Le chauffeur OUIBUS tente de jetter le sac d’une passagère oubliée sur une aire d’autoroute

Pendant la grève de la SNCF, de nombreux voyageurs font le choix de prendre le bus pour se déplacer. Une solution de secours qui peut avoir certains inconvénients.

Après une pause sur une aire d’autoroute près d’Agen, vers 22h30, un jeune Bordelais et son voisin se sont rendus compte qu’une autre passagère, âgée d’une petite quarantaine d’années, manquait à l’appel.

Tous deux ont tenté de prévenir le chauffeur, qui n’a pas réagi et n’a pas tenté de récupérer la malheureuse passagère. À l’arrivée du bus à Toulouse, le jeune Bordelais s’est aperçu que le sac de cette dernière était resté dans le véhicule.

Le ton est monté, le chauffeur répondant qu’il était pressé et que cela ne le regardait pas.

Choqué, l’étonnement du jeune homme ne s’arrête pas là : “À l’arrêt de Toulouse, avant que le bus ne parte à Barcelone, nous avons vu que le sac de la dame naufragée était resté dans le bus. Nous l’avons présenté au chauffeur qui a dit que nous pouvions le mettre à la poubelle. Bien sûr nous l’avons gardé et donné à une personne à la gare”. Le jeune homme ne se démonte pas et va dire au chauffeur que ce qu’il fait “n’est pas cool”. Peu enclin à discuter ce dernier lui répond “qu’il est pressé, que les bus ne sont pas une garde scolaire et que cela ne le regardait pas”.Egan réfléchira avant de reprendre le bus : “Je pensais qu’ils comptaient les gens. Là je me suis dit que cela pouvait vraiment arriver à tout le monde”.

Du côté de Ouibus, l’affaire est remontée au siège qui se défend : “Une voyageuse est effectivement restée sur l’aire de service de la Garonne, lors du trajet de lundi soir entre Bordeaux et Toulouse. Nous sommes en contact avec elle depuis ce moment-là, via la tour de contrôle Ouibus, pour nous assurer de son arrivée à Toulouse et lui permettre de récupérer ses bagages dans les plus courts délais.

Laisser un commentaire