Thaïlande : 12 enfants piégés dans une grotte depuis quatre jours

Le groupe de 12 garçons, membres d’une équipe de football et âgés de 11 à 16 ans, serait coincé depuis samedi dans la grotte de Tham Luang.

Les recherches reprennent pour la troisième journée de suite pour secourir les 12 enfants piégés depuis trois jours dans une grotte en Thaïlande.

Certains parents ont passé la nuit sur place, installés sur de simples toiles de jute sur le terrain boueux de ce parc dans le nord du pays, à la frontière avec la Birmanie.

Au petit matin, ils ont organisé une petite cérémonie de prières pour leurs enfants coincés sous terre, dans cette grotte inondée par les fortes pluies qui se sont abattues sur la région.

« Mon fils, je suis venue ici pour te chercher », promettait la mère en pleurs de l’un des garçons, filmée par la presse locale.

Piégés depuis samedi, sans nourriture

Les 12 garçons âgés de 11 à 16 ans, membres d’une équipe de football, seraient entrés samedi, avec leur entraîneur, dans la grotte de Tham Luang, située dans le district de Mae Sai.

Mardi matin, les recherches ont repris à 8 heures (3 heures en France). Plusieurs dizaines de sauveteurs sont mobilisés. « Notre équipe est descendue très tôt ce matin et va explorer le fond de la grotte. Il n’y a pas de réseau à l’intérieur donc nous devons attendre que l’équipe remonte », a annoncé mardi matin sur sa page Facebook la marine thaïlandaise qui a dépêché ses plongeurs sur les lieux.

Les premières journées de recherche n’ont pas permis de découvrir la moindre trace du groupe à l’intérieur. Les autorités pensent qu’ils pourraient avoir trouvé refuge un peu plus loin, dans cette grotte longue de plusieurs kilomètres, afin d’échapper à la montée des eaux.

C’est une mère de famille qui a donné l’alerte, ne voyant pas revenir son fils samedi soir après l’entraînement de football. Les affaires du groupe – vélos et chaussures – ont été retrouvées quelques heures plus tard juste à l’entrée de la grotte, située dans un grand parc.

Les recherches ont commencé dès samedi soir mais ont dû être interrompues à cause de la nuit. Entretemps, le niveau de l’eau dans la grotte a fortement monté, rendant les recherches difficiles et nécessitant l’intervention de plongeurs pour passer dans les parties inondées et boueuses.

Laisser un commentaire