Dix ans de prison pour un médecin du Cher qui avait violé trente-deux patientes

Le docteur Dassas a reconnu avoir réalisé des films à l’insu de ses patientes, tout en niant les viols.

Un médecin généraliste à la retraite a été condamné vendredi par la cour d’assises du Cher à dix ans de prison pour des « viols commis par personne abusant de l’autorité que lui confère sa fonction » sur trente-deux patientes.

Ex-médecin à Argent-sur-Sauldre, petite ville de 2 000 habitants située en Sologne, Thierry Dassas, 68 ans, a été reconnu coupable de viols digitaux ou à l’aide d’un instrument médical sur 32 de ses patientes.

Le jury l’a également reconnu coupable « d’atteinte à l’intimité de la vie privée par fixation de l’image d’une personne », pour s’être filmé en train de pratiquer ces actes, présentés comme des examens gynécologiques, sur neuf des trente-deux patientes. La cour l’a en revanche acquitté des accusations de viols sur quatre autres patientes.

Interdiction définitive de pratiquer pour l’ex- généraliste

Le ministère public avait requis dix-huit années de réclusion. La défense avait demandé d’écarter les accusations de viols. Le docteur Dassas a reconnu avoir réalisé des lms à l’insu de ses patientes, tout en niant les viols. Le procès a duré trois semaines.

La cour a également condamné le sexagénaire à une interdiction dénitive de pratiquer la médecine et à une interdiction de séjourner dans le Cher pendant dix ans. Il sera inscrit au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles (Fijais). Il dispose d’un délai de dix jours pour faire appel.

Libre durant le procès après un peu moins de sept mois de détention provisoire, il a été incarcéré dès la n de l’audience.

Avec AFP

1 thought on “Dix ans de prison pour un médecin du Cher qui avait violé trente-deux patientes

Laisser un commentaire