Justice : Jonathann Daval revient sur ses aveux et accuse désormais son beau-frère d’avoir étranglé la jeune femme

Coup de théâtre dans l’affaire Alexia Daval, du nom de cette jeune femme de 29 ans retrouvée morte en octobre dernier à Gray (Haute-Saône). Devant les juges de Besançon la semaine dernière, le meurtrier présumé, son mari Jonathann Daval, est finalement revenu sur ses aveux, formulés en janvier après trois mois de déni.

Jonathann Daval nie désormais avoir tué son épouse, selon une information de l’AFP confirmée par BFMTV, et accuse le beau-frère d’Alexia d’avoir étranglé la jeune femme au domicile des parents. Selon une source proche de l’enquête à BFMTV, Jonathann Daval aurait devant les juges utilisé le terme de “complot familial”.

Une version à manier avec prudence

Plusieurs sources proches du dossier appellent toutefois à manier ces informations avec prudence, ces nouvelles allégations n’étant pour l’heure étayées par aucun élément matériel.

Les parents de la jeune femme ainsi que sa sœur et le mari de celle-ci devaient être entendus dans la journée par les juges, probablement au sujet de ces nouveaux éléments versés à l’enquête.

Mis en examen pour meurtre sur conjoint et actuellement en détention provisoire à Dijon, Jonathann Daval encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Laisser un commentaire