Vidéo Exclu : La vidéo qui fait polémique dans les centres pénitentiaires de France !

L’administration pénitentiaire a ouvert une enquête après la diffusion d’une vidéo réalisée par un détenu au centre de Lille-Sequedin (Nord), qui semble montrer une relation sexuelle entre un prisonnier et une surveillante stagiaire.

Les images, dérangeantes, tournées en caméra cachée dans une cellule du centre pénitentiaire de Lille-Sequedin (Nord), posent une fois encore le problème de l’utilisation des téléphones portables en prison. L’administration pénitentiaire (AP) a ouvert jeudi dernier une enquête et saisi le parquet de Lille après la diffusion de cette vidéo sur les réseaux sociaux.

La scène, filmée de l’intérieur de la cellule, se déroule au niveau de l’entrée avec la télévision en bruit de fonds et une cocotte-minute en arrière-plan. La porte est entrouverte, et quelques mots sont échangés entre une surveillante en tenue et un détenu torse nu. La fonctionnaire regarde dans le couloir si personne n’est là, avant de s’agenouiller et de pratiquer ce qui semble être une fellation au détenu. Une scène très brève, filmée avec le téléphone du prisonnier et que l’un de ses deux codétenus a mis en ligne sur Snapchat.

Le détenu de 26 ans, incarcéré depuis 2017 pour des affaires de vol et de trafic de stupéfiants, a été transféré dans un autre établissement. A l’intérieur de sa cellule, l’AP a découvert trois téléphones portables avec chargeur dont celui ayant filmé la scène.

Quant à la surveillante, une stagiaire encore à l’Ecole nationale de l’administration pénitentiaire (ENAP), elle ne devrait jamais retourner en détention. « C’est une posture inadaptée, non professionnelle, qui ne respecte pas les principes de bonne distance et de sécurité enseignés à l’ENAP pendant la formation », commente-t-on à l’AP.

A ce titre, la directrice de l’ENAP a demandé l’interruption immédiate de la formation de la surveillante. « Une phase d’enquête préalable à la procédure disciplinaire est engagée, et la commission d’aptitude professionnelle donnera un avis cette semaine », indique l’AP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.