Le violeur de la Sambre avoue 22 nouveaux viols

Dino Scala, actuellement en détention provisoire pour 19 viols, a été à nouveau entendu les 21 et 22 juin derniers.

Lors ces deux nouvelles auditions, celui que l’on surnomme “le violeur de la Sambre” a avoué 22 nouveaux cas de viols et agressions sexuelles.

Ce père de famille de 57 ans avait été interpellé fin février devant son domicile à Pont-sur-Sambre (59).

En garde à vue, il avait reconnu une dizaine de viols et une quarantaine d’agressions sexuelles commis depuis 1988 sur des jeunes filles et femmes dans plusieurs communes de la vallée de la Sambre située en Belgique et en France.

Mais il n’avait été mis en examen « que » pour 19 faits, regroupés au sein d’une même information judiciaire, car certains faits étaient prescrits.

Le mode opératoire était toujours le même : cagoulé, il surprenait ses victimes tôt le matin en les attaquant de dos et en les étranglant avec son avant-bras afin les neutraliser.

Sous la menace parfois d’un couteau, il les violait.

Laisser un commentaire