Une mère arrêtée pour avoir empoisonné son fils de 3 ans

Une femme de 27 ans originaire d’Eernegem a été incarcérée pour tentative de meurtre par empoisonnement sur son fils de trois ans, confirme le parquet de Bruges. Fin de la semaine dernière, la suspecte et son compagnon ont amené l’enfant à l’hôpital mais des analyses ont révélé des traces de Tramadol dans son sang. Cet antidouleur puissant n’est pourtant réservé qu’aux adultes sur prescription médicale.

Le père, la mère et la grand-mère d’un enfant ont été inculpés en tant que suspects d’empoisonnement après sa prise en charge à l’hôpital. Finalement, la mère a avoué avoir donné un puissant antidouleur à son fils qui souffre d’asthme et d’épilepsie. Durant son audition, J.G. s’est plainte de la charge de famille trop lourde qui lui incombait. La mère de la victime a en effet quatre autres enfants.

Elle a également expliqué aux enquêteurs que devant les crises de son enfant, elle avait voulu le faire hospitaliser au Zeepreventorium du Coq. « Son compagnon n’était pas d’accord, et c’est là qu’elle a pris la mauvaise décision d’administrer ce médicament à son petit garçon afin que son état empire et que l’hôpital accepte de le garder », explique son avocat.

« Elle était épuisée, mais ne voulait en aucun cas le tuer », nuance l’avocat. Heureusement, le petit garçon va déjà un peu mieux. Devant la gravité des faits, la chambre du conseil a décidé de prolonger d’un mois la détention préventive de la mère.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire