Une institutrice soupçonnée d’avoir étouffé à mort sa mère avec un oreiller

Le corps sans vie d’une femme, âgée de 67 ans, avait été retrouvé le 7 décembre dernier dans sa maison de Lunel, dans l’Hérault.

La sexagénaire avait été étouffée avec un oreiller puis étranglée. L’appartement avait également été fouillé.

Rapidement, les enquêteurs ont écarté la piste du cambriolage qui a mal tourné et les soupçons se sont portés sur sa fille, une institutrice de 40 ans qui vit avec elle.

La veille de la macabre découverte, les voisins ont entendu une violente dispute.

De plus aucune trace d’effraction n’a été relevée et la retraitée, méfiante, n’aurait pas ouvert à quelqu’un qu’elle ne connaît pas.

L’enquête a révélé que la mère et sa fille se disputaient régulièrement, notamment à cause de la vie privée de la quadragénaire qualifiée de dissolue.

Cette dernière, mère d’un enfant en garde alternée avec le père, multipliait les aventures d’un soir.

L’institutrice a été interpellée lundi et placée en garde à vue pour le meurtre de sa mère.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*