Affaire Céline Jourdan : Le témoignage poignant pour sa fille

Il y a trente ans, le 26 juillet 1988, la petite Céline Jourdan était violée et tuée à La Motte-du-Caire (Alpes-de-Haute-Provence). Ce crime avait bouleversé la France entière. Son père, Gilbert, a accepté de nous rencontrer.

Le meurtre et le viol de la petite Céline Jourdan, 6 ans, retrouvée massacrée sous une bâche le 26 juillet 1988, au bord du Grand Vallon, un torrent de montagne avait déchaîné les passions dans le village de La Motte-du-Caire. A l’époque, cette affaire avait ému la France entière, comme celle de Maëlys aujourd’hui. La justice a condamné à la perpétuité Didier Gentil, un marginal du village âgé de 54 ans, toujours incarcéré.

Son comparse, Richard Roman dit « L’Indien », fils de bonne famille, ingénieur agronome, père colonel à la DGSE, a été, lui, acquitté. Il est mort d’une surdose de médicaments en 2008 à 48 ans.

Trente ans après, Gilbert Jourdan, le père de Céline, accepte de revenir sur cette affaire qui « le hante à jamais ». Il a accepté de nous recevoir alors qu’une cérémonie* aura lieu ce jeudi soir à 18h30 sur la stèle de Céline, « née le 18 septembre 1981, jour de l’abolition de la peine de mort », constate son père.

Lire l’interview avec  Le Parisien logo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*