Divorce – Séparation – Justice : Un divorce déchirant ordonnant le départ de l’enfant !

C’est l’histoire du combat d’une mère pour son fils. Un fils né en France d’un père espagnol qui obtient de la justice la garde largement majoritaire de l’enfant.

En novembre 2007, Stéphanie Kochalski donne naissance à Esteban, à Montélimar (Drôme), à côté d’Ancône où elle a grandi et où sa mère vit encore. En 2010, la mère et le fils partent vivre en Espagne, à Valencia, chez le père d’Esteban. L’expatriation tourne court. La relation du couple s’envenime. Après avoir vécu quelques semaines dans un appartement voisin de son ex-concubin, elle perd son emploi.

Sans ressources, elle rentre à Ancône. Elle retrouve un emploi et décide de rester dans la Drôme. Régulièrement, elle fait les navettes jusqu’en Espagne. Mais, la situation devient vite intenable. Elle explique que le père de l’enfant l’empêche de voir son fils. À la fin de l’été 2011, elle décide de garder Esteban avec elle en France.

La cour d’appel ordonne la restitution de l’enfant à son père

En septembre 2011, elle obtient du tribunal de Valence la garde de son fils. Mais, le jugement de la cour d’appel de Grenoble en février 2012 remet en cause la décision de première instance. S’appuyant sur le signalement de déplacement illicite d’enfant effectué par la mère auprès de la justice espagnole, la cour d’appel indique que la décision de la garde doit être prise par un tribunal espagnol. Elle ordonne la restitution de l’enfant à son père. En avril 2012, Esteban repart en Espagne.

D’après DL 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*