Le cadavre d’une femme dans une valise trouvée dans le bureau d’un professeur d’université

Le 20 août dernier, Cheung Kie, professeur à l’université de Hong-Kong (Chine), avait signalé la disparition de sa femme. 

Cet enseignant en mécanique, âgé de 53 ans, avait expliqué aux policiers qu’elle s’était volatilisée à la suite d’une dispute. 

Tout de suite, les enquêteurs ont trouvé son récit étrange. 

Ils ont visionné la vidéosurveillance qui ne montrent pas son épouse quitter leur domicile. En revanche, on y voit le professeur sortir avec une grande boîte. 

Les policiers ont fouillé son bureau à l’université et ont découvert à l’intérieur une valise. Du sang s’en écoulait. 

Ils l’ont alors ouverte et ont trouvé le corps sans vie de son épouse. Vêtue que de sous-vêtements, elle avait autour de son cou, un fil électrique. 

Selon les premières constatations, elle a été étranglée à mort. 

Placé en garde à vue, le suspect a expliqué que son épouse et lui s’étaient disputés suite à un différend sur leur fille aînée. 

Leur fille a alors quitté la maison suite à cette altercation. À son retour, sa mère n’était plus là. La jeune femme avait alors placardé dans la rue des avis de recherches, croyant son père sur parole… 

Cheung Kie a été placé en détention provisoire. 

Laisser un commentaire