Rentrée scolaire : Ce qui change à la rentrée

Les enseignants font leur rentrée ce vendredi afin de préparer les classes avant l’arrivée des élèves lundi. Et comme chaque année, chaque rentrée est marquée par des nouveautés, aussi bien pour les enfants que pour les professeurs.

Première donnée : la rentrée est un peu moins chère cette année, selon l’enquête annuelle de la Confédération syndicale des familles (CSF): le coût diminue globalement de 2,9%.

Mais la facture varie en fonction des classes. Elle augmente notamment en CP (165 euros de frais, soit 10 % de plus qu’en 2017), où l’allongement des listes de fournitures tend à gonfler la note.

Recrutement ciblé des profs

Les changements pourraient même s’opérer sur l’année. Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, a annoncé, dans un entretien à L’Obs, le recrutement ciblé des professeurs afin de “dynamiser” leur carrière et donner “un peu d’air au système”. “Les écoles, les collèges et les lycées pourront demander la création de postes à profil échappant à l’affectation aveugle de la machine.”

Cette année encore, ils sont plus de 800 000 enseignants à accueillir les enfants dans les 62 250 écoles et établissements scolaires du public et du privé.

Infographie VISACTU Infographie VISACTU

Changement de rythme

Quelques changements sont à noter cette année pour les plus de 12 millions d’élèves qui reprennent le chemin de l’école.

La semaine des quatre jours revient dans 80 % des communes.

Peu après son arrivée au ministère de l’Education, Jean-Michel Blanquer avait donné la possibilité aux maires de revenir à la semaine de quatre jours pour les écoles et les édiles se sont emparés massivement de cette «liberté nouvelle», selon les mots de la rue de Grenelle.

Effectifs réduits dans les REP

3 200 classes de CP seront dédoublées dans les écoles des quartiers défavorisés (REP) ainsi que 1 500 classes de CE1 dans les quartiers très défavorisés (REP+). Au total cette année, 190 000 élèves bénéficieront de cette mesure contre 60 000 l’an dernier et 300 000 attendus l’an prochain.

Evaluations en primaire, au collège et au lycée

Les élèves de CP passeront des tests de français (deux séances de 20 min) et de mathématiques (une séance de 20 min) dans la deuxième moitié de septembre puis en février, afin que le professeur dispose d’un bilan individuel et puisse «adapter son enseignement», selon le ministère.

Les résultats seront communiqués aux parents. Même dispositif pour tous les élèves de CE1, mais avec des tests seulement en septembre.

Les lycéens de seconde, générale, technologique ou professionnelle, passeront eux «un test de positionnement», avec deux séances de 50 min, fin septembre. Les tests (l’un de français, l’autre de mathématiques) se dérouleront sur tablettes.

Une mesure critiquée par les professeurs, qui estiment qu’on ne leur fait pas assez confiance. Une critique que Jean-Michel Blanquer a démentie ce vendredi matin au micro de RTL : “”Les professeurs de terrain savent très bien que ces évaluations non seulement ne sont pas un problème, mais c’est une solution. C’est un outil qui est utile.” 

Infographie VISACTU Infographie VISACTU

Début de la réforme du bac

Le nouveau bac, resserré autour de quatre épreuves écrites et d’un grand oral, ne verra le jour qu’en juin 2021. Mais il se prépare en amont et des changements interviennent dès cette année pour les élèves de Seconde, qui seront les premiers à passer l’examen sous sa nouvelle forme.

Le planning des élèves de Seconde comprend désormais 54 heures, sur l’année, consacrées à l’information sur l’orientation, qui démarreront après les vacances de la Toussaint.

En fin d’année scolaire, les jeunes de Seconde générale choisiront entre la voie technologique et la voie générale, comme c’est le cas actuellement. Mais ceux qui se dirigent en Première générale ne choisiront plus une série (S, ES ou L), supprimées à partir de la rentrée 2019, mais trois enseignements de spécialité qu’ils suivront en sus du tronc commun.

 La grande nouveauté de cette année, promesse de campagne d’Emmanuel Macron, concerne les collégiens avec l’interdiction d’utiliser leur téléphone portable dans l’enceinte des établissements.

Infographie VISACTU Infographie VISACTU

Et pour les enfants qui n’ont pas envie d’endosser le cartable pour une nouvelle année, retrouver leurs camarades et leurs professeurs, il faudra attendre encore 50 jours, jusqu’au 20 octobre, avant les vacances de la Toussaint !

Infographie VISACTU Infographie VISACTU
Avec AFP 

Laisser un commentaire