Coulommiers : Il a avait piégé un homosexuel, trois ans de prison

Le prévenu et sa victime s’étaient rencontrés par hasard, dans une rue de Coulommiers, le soir du 5 janvier 2017. Le tribunal a prononcé une peine de trois ans de prison.

Il s’est maîtrisé pendant deux heures mais le ton est monté, lorsque la présidente du tribunal correctionnel de Meaux a abordé les incidents survenus en détention. « J’ai été tapé étant petit », a tenté de justifier Anthony, énervé. Derrière lui dans le box, deux fonctionnaires d’escorte s’étaient levés, se préparant à intervenir. Et c’est avec beaucoup de tact que la présidente Emmanuelle Teyssandier-Igna a fait retomber la pression.

C’est en effet un prévenu à fleur de peau qui était jugé mercredi pour avoir, le soir du 5 janvier 2017, à Coulommiers (Seine-et-Marne), volé la carte bancaire d’un homme atteint d’un retard mental, croisé dans la rue. « J’avais bu du whisky et des bières. Il m’a dit qu’il était homosexuel et que j’étais son genre d’homme. Je lui ai fait croire que j’étais d’accord et je l’ai ramené chez moi. Il m’avait dit qu’il avait 200 € sur lui, j’étais en galère, je les voulais ».

Les juges l’ont condamné à trois ans de prison, dont 18 mois ferme, avec mandat de dépôt, pour extorsion sur personne vulnérable. Anthony, déjà condamné 14 fois, a en outre interdiction de paraître à Coulommiers. Le parquet avait requis cinq ans de prison, dont trois ferme, avec mandat de dépôt.

Source LP 

Laisser un commentaire