Hérault : la mère est mise en examen, le bébé reste introuvable, une enquête ouverte pour infanticide

Dans notre édition précédente, nous évoquions dans nos colonnes qu’une mère s’est présentée aux urgences du CHU Lapeyronie, à Montpellier, avant d’être orientée vers le service pédiatrique de l’hôpital Arnaud de Villeneuve. Elle avait les vêtements maculés de sang frais et elle tenait des propos incohérents, mentionnant qu’elle avait accouché dans la nuit, mais qu’elle ignorait ce qu’était devenu son bébé.

Selon nos informations, elle présentait des signes d’une femme qui avait accouché, et la véracité de ses propos semblent cohérents. Les médecins ont rapidement eu confirmation par des examens en urgence que cette trentenaire, en état de choc, présentant visiblement des problèmes de comportement, voire des troubles psychiatriques avait bien mis un nourrisson au monde, ce que des examens complémentaires ont confirmé.

 La compagnie de gendarmerie de Lodève a été saisie par le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret et ce sont les gendarmes de la brigade de recherches qui ont hérité de l’enquête, tandis que les techniciens de la cellule d’identification criminelle du groupement de gendarmerie de l’Hérault ont été mobilisés. 

Nos confrères du métropolitain sur place, ont pu constater que des investigations avaient été réalisés sur des conteneurs de l’hôpital. Il se pourrait que le des investigations très poussées aient été effectuées, d’abord au domicile de la mère pour retrouver la trace du bébé, en vain, puis au CHU de Montpellier, où le bâtiment abritant les compacteurs à déchets a été placé sous scellés judiciaires dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte pour un infanticide.

Les gendarmes n’excluant pas que la mère ait pu transporter et dissimuler le foetus dans l’enceinte du CHU de Montpellier avant de se présenter aux urgences. 

En l’état, le bébé reste introuvable. Personne n’est capable de dire s’il s’agit d’un foetus donc pas conséquent on ignore si la mère est arrivé au terme de sa grossesse. 

L’enquête suit son cours, mais pour l’instant aucun indice ne permet de retrouver la trace de ce bébé.  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire