Appel à témoins : Marie Bonheur enfin identifiée grâce à l’appel à témoin

Un voisin de l’impasse Ribère assure avoir reconnu la vieille dame disparue en février dernier, tout près de la gare de Perpignan. La fin du mystère Marie Bonheur ?

“Je l’ai reconnu à la TV. C’est certain, c’est bien elle”. Dans l’impasse Ribère, non loin de la gare de Perpignan, en ce dimanche après-midi brûlant, le riverain reste pourtant prudent. “On nous a demandé de ne pas trop en dire”. Mais, il est catégorique : “Elle vivait seule, était très discrète. je ne l’ai pas reconnu en voyant les photos de son visage tuméfié lors de sa disparition. Mais, là quand on a vu les images d’elle cette semaine, on l’a tout de suite reconnu. Elle habite là, dans cette maison à deux étages. Elle vivait seule au second. Quand, ils sont venus pour confirmer l’adresse, le trousseau de clefs qui avait été retrouvé sur elle ouvrait bien la porte”. Selon nos informations, les enquêteurs se seraient déplacés sur place ce vendredi.

Une septuagénaire avait été retrouvée inconsciente près de la gare de Perpignan en février 2018. Amnésique, elle avait décidé de se faire appeler “Marie Bonheur” le temps de retrouver son véritable nom.

Selon différents témoignages, “Marie Bonheur” habitait seule dans un appartement situé à quelques mètres du lieu où elle a été retrouvée en février dernier. Au passage, rapporte la radio, les clés retrouvées sur elle au moment de sa prise en charge médicale, ont permis d’ouvrir le logement. 

Les proches de la septuagénaire ne lui ont pas encore annoncé son véritable nom, ces derniers voulant prendre toutes les précautions pour lui raconter son passé qu’elle a totalement oublié. 

L’appel à témoins et la médiatisation de la quête d’identité de la vieille dame auraient donc payé.

 
 

Laisser un commentaire