Chine : l’homme qui avait tué 9 élèves de son ancien collège a été exécuté

Sept filles et deux garçons avaient été tués lors de l’attaque, qui s’était produite après la sortie des classes d’un établissement du comté de Mizhi.

L’auteur d’une violente attaque au couteau perpétrée en Chine, au cours de laquelle neuf collégiens avaient été tués et 12 autres blessés, a été exécuté, selon les responsables judiciaires de la ville de Yulin.

Zhao Zewei avait été condamné à la peine de mort en juillet. Il a agi par vengeance après avoir été la cible de moqueries durant sa scolarité dans l’établissement scolaire visé, situé dans la province du Shaanxi (nord), avaient expliqué les enquêteurs.

« Parce que tout ne se passait pas bien dans son travail et dans sa vie, Zhao Zewei nourrissait une rancœur et a choisi d’en faire payer le prix à des innocents », a souligné dans un communiqué le Tribunal populaire intermédiaire de la ville de Yulin.

L’homme de 28 ans avait acheté cinq couteaux afin de tuer d’ex-camarades de classe, mais n’ayant pu retrouver ces derniers, il avait finalement reporté sa vengeance sur les élèves actuels de son ancien collège.

Sept filles et deux garçons avaient été tués lors de l’attaque, qui s’était produite après la sortie des classes dans cet établissement du comté de Mizhi.

La recrudescence des tueries au couteau

Les attaques au couteau ne sont pas rares en Chine, où le nombre des crimes violents augmente alors que le développement économique a creusé le fossé entre riches et pauvres et exacerbé les frustrations. Des études décrivent par ailleurs une augmentation des pathologies mentales, très mal prises en charge par le système de santé chinois.

En mai 2017, un homme souffrant apparemment de troubles mentaux avait tué deux personnes et blessé 18 autres dans la province de Guizhou (Sud-Ouest). En février, un homme armé d’un couteau a tué une femme et blessé 123 personnes dans un centre commercial de Pékin.

L’an passé, un homme armé d’un couteau de cuisine a tué deux personnes et blessé neuf autres dans un supermarché de Shenzhen, près de Hong-Kong, dans le sud du pays. En janvier 2017, c’est également avec un couteau de cuisine qu’un homme a blessé 11 enfants dans une école maternelle de la région autonome de Guangxi Zhuang (sud). En février 2016, un homme avait également poignardé dix élèves dans une cour d’école de Haikou, dans l’île de Hainan, avant de se suicider.

Par ailleurs, plusieurs attaques au couteau survenues ces dernières années ont été attribuées par les autorités aux séparatistes musulmans ouïghours de la province du Xinjiang (Nord-Ouest), comme celle de la gare de Kunming (Yunnan, Sud-Ouest), qui avait fait une trentaine de morts en mars 2014.

Avec AFP 

Laisser un commentaire