Chine : Il simule sa mort, sa moitié se suicide avec les enfants

On pourrait croire que ce genre d’histoire n’arrive que dans les films, et pourtant. En rusant dans l’espoir de toucher son assurance vie, un Chinois de 34 ans a tout perdu. Début septembre, l’homme a contracté un plan d’assurance-vie d’une valeur de 150’000 dollars, sans en informer sa femme. Selon la radio d’Etat Voice of China, le trentenaire a désigné son épouse comme la bénéficiaire.

Envies suicidaires? Faites-vous aider!
Selon Suicide.org, la problématique du suicide est un sujet complexe et multiple qui ne peut s’expliquer au travers d’une réponse unique. Cette association vise à briser le tabou qui englobe le suicide afin de réfléchir aux différents moyens permettant de mettre en oeuvre une aide concrète destinée aux jeunes en souffrance.

Le 19 septembre, toujours sans mettre sa bien-aimée dans la confidence, M. He a emprunté un véhicule et l’a précipité dans un fleuve, faisant croire à sa propre mort. La voiture a été retrouvée, mais pas son corps, évidemment. Croyant avoir perdu son mari, la Chinoise n’a pas supporté le choc. Elle a posté une lettre de suicide sur WeChat, expliquant qu’elle voulait «accompagner» son homme et qu’elle souhaitait que leur famille de quatre soit réunie. Le 11 octobre, l’épouse désespérée s’est jetée dans un étang avec ses deux enfants de 4 et 3 ans, raconte la BBC.

Effondré, M. He a publié une vidéo où on le voit pleurer et expliquer qu’il avait emprunté de l’argent pour payer le traitement de sa fille, atteinte d’épilepsie. Vendredi dernier, il s’est rendu aux autorités dans le xian de Xinhua (sud-est). Il a été mis en examen pour fraude à l’assurance et dommages intentionnels à la propriété. Sur les réseaux sociaux chinois, la terrible histoire de M. He a été largement partagée, relançant le débat sur les pressions financières et les problèmes familiaux. Un hashtag consacré à ce fait divers a été vu plus de 29 millions de fois sur Weibo.

Laisser un commentaire