Ce corps humain, dont la tête, les mains, le pied droit et la jambe gauche avaient été coupés, était emballé dans une bâche. 

Puis, mercredi, ce sont des jambes et des bras appartenant au cadavre qui ont été découverts dans le secteur de Pont-de-l’Arche. 

Les analyses ADN ont révélé que la victime était un sans domicile fixe de 45 ans, déjà connu de services de police pour des délits mineurs. 

Quatre femmes ont été interpellées cette semaine dans le cadre de l’enquête. Il s’agit de la compagne de la victime, deux amies de cette compagne et la mère de celle-ci. 

Deux d’entre elles ont été mises en examen pour assassinat et atteinte à l’intégrité du cadavre, les deux autres pour abstention volontaire d’empêcher un crime ou un délit contre l’intégrité d’une personne. 

Laisser un commentaire