VAUCLUSE : Une maison criblée de balles et une fratrie qui part au Maroc interroge dans la disparition de Medhi

Disparu sans laisser de traces depuis le 26 octobre, Mehdi Abiddar, 25 ans, inquiète ses proches. Il serait mort selon les rumeurs qui circulent dans son quartier de la cité de Dr-Ayme, à Cavaillon. Ses proches n’ont d’ailleurs quasiment plus d’espoir. Mais alors que l’enquête a été confiée à l’antenne avignonnaise du service régional de police judiciaire de Montpellier, les enquêteurs ont été saisis d’une autre affaire par le parquet. 

Cette dernière est en lien avec la première et pose plusieurs questions. Car deux jours après la disparition du Cavaillonnais, les gendarmes de l’Isle-sur-la-Sorgue sont intervenus à Fontaine-de-Vaucluse à la suite de coups de feu. Une maison a été criblée de balles. Le locataire n’est autre qu’un caïd de la cité de Dr-Ayme et un ami d’enfance de Mehdi. Sauf que cet individu, et ses deux frères, sont partis précipitamment au Maroc peu après la disparition de Medhi.

La PJ en est sûre, il s’est passé quelque chose dans cette maison

Mercredi, la PJ est venue sur place effectuer des fouilles, qui se sont révélées concluantes. Ils ont désormais la certitude qu’il s’est bel et bien passé quelque chose dans cette maison. La piste de la disparition de Mehdi est toujours envisagée mais les policiers ont de bonnes raisons de penser que le jeune homme aurait été blessé, à Cavaillon, dans la maison ou même aux deux endroits. Des expertises et des analyses sont en cours, pour confirmer cette piste et établir une chronologie précise des faits. Des fouilles ont également été organisées autour de la maison. Pour le moment, elles n’ont rien donné mais elles vont se poursuivre pour tenter de retrouver la trace de Mehdi.

Laisser un commentaire