Onze jeunes garçons ont été tués et 20 grièvement blessés dans l’incendie de leurs dortoirs d’une école du sud de l’Ouganda dans la nuit de dimanche à lundi, a annoncé la police ougandaise.

« Onze élèves ont été tués dans l’incendie de trois dortoirs pour garçons dans l’école secondaire St Bernard de Rakai la nuit dernière », a déclaré le chef de la police locale, Ben Nuwamanya.

« Environ 20 élèves ont été hospitalisés avec des blessures graves et sont dans un état critique, mais les docteurs disent que certains vont s’en sortir », a-t-il ajouté.

« Acte haineux »

Le principal de l’école, Henry Nsubuga, a indiqué soupçonner des écoliers récemment expulsés d’être derrière cet « acte haineux ».

« Les coupables ont d’abord fermé les portes des dortoirs avant de mettre le feu, si bien que même quand les secours sont arrivés, il était difficile d’évacuer les élèves des dortoirs. Certains auraient pu être sauvés, mais ils sont morts par asphyxie », a-t-il expliqué.

« Certains corps étaient trop brûlés pour être reconnaissables et la police a dû demander des tests ADN pour les identifier », a-t-il ajouté.

Selon Ben Nuwamanya, la cause de l’incendie reste à établir. La police a arrêté trois personnes, dont un garde de l’école, a-t-il précisé.

La région de Rakai est à quelque 280 km au sud-ouest de la capitale Kampala, près de la frontière avec la Tanzanie.

Avec AFP 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.