Une terrible histoire que celle de Jack Chapman, un jeune homme de 28 ans qui a eu l’étrange idée de s’injecter du silicone dans les testicules. Ce mardi 6 novembre, la maman de la victime, Linda Chapman, se confiait sur le plateau de The Project.

Elle y explique son incompréhension : « Quel genre de personne s’injecte du silicone dans les testicules … Quel genre de personne fait ça ? Quelqu’un qui se sent si mal dans sa peau, quelqu’un qui était vulnérable, qui voulait juste votre amour à tout prix … au prix de sa vie ».

L’histoire pourrait s’arrêter là, mais Linda soupçonne son gendre, le compagnon de son fils, Dylan Hafertepen. A l’occasion du décès de son fils, elle a expliqué que « je n’ai pas eu l’occasion de lui dire au revoir, il a passé environ une semaine à l’hôpital et personne ne pensait qu’une mère voudrait le savoir ? »

Le gendre aurait-il forcé l’homme à s’injecter du silicone dans les testicules

Dylan Hafertepen avait alors répondu à sa belle-mère que Jack ne voulait pas qu’elle soit au courant de ses problèmes de santé. Il aurait alors expliqué à Linda que pour la contacter, il fallait que « cela [soit] absolument nécessaire ».

Sauf que le jeune homme est décédé et que sa mère n’a pas pu lui dire au revoir. Peut-être qu’en effet, il aurait été nécessaire de la contacter.

Elle n’a pas non plus hésité a qualifier Dylan de « maitre du bondage » et s’est montrée très sceptique à son sujet. Elle a expliqué qu’elle pensait qu’il avait influencé son fils à s’injecter du silicone dans les testicules. Des doutes qui ne la quittent plus depuis qu’elle sait que son fils avait légué tout son héritage à son petit-ami. Un héritage qui s’élève à la coquette somme de 200 000 dollars.

Laisser un commentaire