Ce restaurateur à la retraite a organisé un bordel dans son appartement de Toulouse. 

Michel accueillait quasi-quotidiennement deux prostituées qui avaient des relations sexuelles sadomasochistes avec leurs clients. 

A l’audience, le prévenu a expliqué qu’il ne savait pas que la prostitution sadomasochiste était interdite : “Je pensais que c’était juste un échange de services entre nous” a déclaré le sexagénaire. 

Il estime avoir agi convenablement avec l’une d’entre elles, qu’il a sortie de la rue : “Elle travaillait 2-3 heures chez moi pour gagner autant que 7 heures sur le trottoir” 

L’autre prostituée n’était autre qu’une femme enceinte. C’est son compagnon lui-même qui l’a présentée à Michel, lequel s’est prétendu gêné par la grossesse de sa protégée : “C’était délicat de lui dire d’arrêter. Elle n’avait pas d’argent… Elle cachait sa grossesse dans des vêtements larges. J’étais embêté mais je ne savais pas comment faire”. 

Michel a été condamné à 3 ans de prison dont deux avec sursis, et le compagnon de la femme enceinte a été condamné à six mois ferme. 

Laisser un commentaire