12 ans après. Les ossements d’un homme disparu en octobre 2006 ont été découverts le 27 octobre dernier par des promeneurs, qui marchaient près d’anciennes carrières de chaux aux environs du village de Saint-Astier (Dordogne).

Grâce à une alliance et aux spécificités des soins dentaires, l’autopsie a permis d’identifier les restes comme ceux d’un homme de 43 ans, habitant de la commune mais porté disparu depuis le 24 octobre 2006, rapportent nos confrères de Sud-Ouest.

A l’époque, l’individu, cuisinier dans un hôpital, avait quitté son lieu de travail à pied. Ne le voyant pas revenir, sa femme avait alerté les gendarmes, qui avaient déployé d’importants moyens pour retrouver le quadragénaire. Sans succès.

Selon le parquet, les fractures relevés sur la dépouille semblent indiquer que l’homme aurait pu succomber à une chute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.