• Le 13 décembre 2017,  Léa a passé la soirée chez elle en compagnie d’un ami. Le lendemain, elle ne s’est pas présentée à son travail.
  • Un appel à témoins la concernant a de nouveau été lancé en février dernier
  • Le 13 Décembre 2018 :  1 an que Léa n’est pas rentrée. 

1 an, mais comment peut-on vivre aussi longtemps dans un néant aussi total de ne pas savoir où se trouve son enfant. Voilà 1 an où Léa n’est pas de retour auprès de sa famille. Son père est obligé de tenir, car le jour où Léa rentrera, il faudra être doublement fort, pour tenter de comprendre ce silence. C’est ce que se dit son père Christophe Petitgas qui garde espoir. Et il a raison, car parfois le hasard fait bien les choses. Des disparitions résolues après des années… C’est exactement la même chose qui devrait arriver à Léa… Cette jeune fille de 20 ans, est forcément quelque part selon sa famille… Il reste encore de l’espoir…

Ses amis, et le reste de la famille n’ont pas de nouvelles non plus, et s’inquiètent fortement de sa disparition que les services de police jugent inquiétant. Malgré les enquêtes et les indices lors d’une recherche minutieuse effectuer au domicile de la jeune fille deux jours après sa disparition, les services spécialisés n’ont toujours trouvé aucun indice qui leur permettrait de retrouver la jeune Léa.

RADIO CAPITOLE en appel donc à vous, afin d’aider les parents mais aussi les services de Police pour retrouver la jeune fille en rappelant que vous pouvez joindre les services de police ou à défaut nous contacter via notre adresse mail :

disparition@radiocapitole.fr Retrouvez également les autres disparitions sur notre WIKICARTE Disparitions en cliquant-ici 

Léa Petitgas, une jeune Nantaise âgée de 20 ans, fait l’objet d’une disparition inquiétante depuis le mois de décembre…

Cela fait depuis le mois de décembre 2017 que la petite Nantaise âgée de 20 ans est portée disparue. 

Deux groupes de la Police judiciaire de Nantes épaulée par un service spécialisé dans les disparitions inquiétantes ont été mobilisés pour mener l’enquête, en vain à ce jour.

Son père effectue son enquête afin de comprendre ce qui a bien pu se passer et garde espoir de retrouver sa fille.

Léa Petitgas, 20 ans, a été vue pour la dernière fois il y a six mois jour pour jour. Depuis, la disparition de cette Nantaise, habitante du quartier Canclaux, reste une énigme pour les enquêteurs. Alors qu’une information judiciaire a été ouverte pour « enlèvement et séquestration » et qu’un nouvel appel à témoins a été lancé en février, aucune piste ne les a encore menés jusqu’à la jeune femme. Son père, Christophe Petitgas, se confie pendant cette difficile attente.

«Le temps passe, mais j’essaye de me dire que je reverrai ma fille»…

Je compte sur les médias pour que l’on continue de parler d’elle et que le dossier ne se referme pas. Je me tiens informé des faits divers à Nantes, qui pourraient avoir un lien avec son histoire. Quand j’apprends qu’un corps est retrouvé dans la Loire, ça me fait trembler. C’est triste à dire mais quand je lis ensuite que ça ne correspond pas à Léa, je me dis « ouf ».

Extrait de l’interview accordée à 20 minutes

Appel à témoins. La police lance un appel à témoins : Léa Petitgas mesure 1,47 m, est de corpulence fine, a le teint pâle, les cheveux raides, longs, bruns et les yeux verts. Elle a une cicatrice sur l’avant-bras droit et est susceptible de porter un pantalon bleu, une veste kaki et une écharpe foncée. Les personnes ayant des informations permettant d’aider les enquêteurs de la Sûreté départementale peuvent appeler au 02 53 46 73 95 ou composer le 17.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.