Même si l’hypothèse du suicide était au début privilégiée, les policiers ont quand même enquêté dans l’entourage proche de la victime. 

Ils ont mis sur écoute le père et la fille. Et leur conversation téléphonique fait froid dans le dos. « La police m’a téléphonée. Ils veulent m’interroger » explique Karrie, la fille de la victime âgée de 19 ans 

« Tu te rends au rendez-vous et tu leur dis que c’est très dur pour toi. Et tu crois que tu serais capable de pleurer ? » demande Lloyd Neurauter, son père. « Ça se pourrait bien » a répondu Karrie. 

Le père et la fille ont été interpellés et placés en garde à vue. Karrie a accepté de parler en échange d’une remise de peine. Le jour de l’assassinat, Karrie a emmené son père chez la victime. 

Pendant que Lloyd étranglait à mort son ex-femme à l’étage, sa fille s’occupait de sa sœur de 14 ans en bas pour détourner son attention. Elle a ensuite aider Lloyd à maquiller le meurtre en suicide. 

Lloyd ne voulait plus payer la pension alimentaire et récupérer la garde de la sœur de Karrie. 

Grâce à ses aveux, Karrie s’en tirera avec une peine de 5 à 20 ans de prison. Lloyd, qui a plaidé coupable pour cet assassinat, encourt un minimum de 25 ans de détention. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.