Une mère de famille fait «cuire» ses deux enfants dans le bain

Amanda Reyer, une mère de 25 ans de l’Alabama, aux États-Unis, a finalement été condamnée à 40 ans de prison après avoir donné un bain extrêmement chaud à ses enfants de 5 ans et 2 ans pour avoir brisé leur lit.

L’événement remonte au 14 juin 2015.

Adriauna, 2 ans, et Cameron, 5 ans, ont tous les deux été gravement brûlés. La fillette a eu des brûlures au troisième degré sur 70% de son corps et son frère a été brûlé des orteils à la taille. Adriauna a dû être placée sous respirateur artificiel et subir une greffe de peau. 

Selon les blessures, l’eau devait être autour de 150 degrés Fahrenheit (ou 65 degrés Celcius).

Amanda a dit qu’elle a fait cela pour appaiser son petit ami de l’époque, Derrick Lynn Defoe, qui a un procès séparé pour abus d’enfants, violence conjugale et tentatives de meurtres sur les deux enfants. 

La jeune mère de famille, qui a un quotient intellectuel de 76 et une intelligence inférieure à la moyenne, a expliqué qu’elle a eu l’idée du bain bouillant quand elle a vu une émission de télévision avec un pédopsychiatre qui conseillait de donner un bain froid en guise de punition aux enfants. 

« Vos enfants étaient en train de cuire. Mais à quoi avez-vous pensé?» a laissé échapper le juge Robert Baker. 

« Je suis un homme difficile à choquer. Mais vous avez réussi », a-t-il dit. 

« Ce n’est pas une situation où vous pouvez dire que vous ne connaissiez pas les effets. De l’eau chaude c’est de l’eau chaude. Ça fait mal. Ça brûle .»

Amanda s’est dite sincèrement désolée. 

« Je suis tellement désolée », a-t-elle dit. « Si je pouvais revenir en arrière, c’est moi que je mettrais tête première dans le bain plutôt que mes enfants que j’ai blessés. »

Amanda avait déjà été arrêtée pour avoir laissé Cameron dans sa voiture en plein soleil par une journée de grande chaleur alors qu’elle était partie magasiner au Walmart. Ce n’est donc pas la première fois que cette mère de famille a mis en danger la vie de l’un de ses enfants. C’est franchement préoccupant. Adriauna a été confiée à la grand-mère paternelle et Cameron est présentement dans une famille d’accueil qui souhaite l’adopter. Les deux enfants auront des conséquences pour le reste de leur vie. 

« Nous sommes très heureux du dénouement de cette histoire », a déclaré le procureur Brian C.T. Jones. « C’est le genre de cas qui vient vous hanter le soir et la nuit. Plusieurs personnes ont été impliquées dans ce cas et les enfants peuvent enfin dormir tranquilles et se sentir en sécurité alors que cette femme va passer les quarante prochaines années en prison. »

Les histoires d’abus ne sont jamais faciles à lire. Surtout lorsqu’elles concernent de jeunes enfants innocents victimes de mauvais traitements. Nous souhaitons de tout coeur que les enfants pourront se remettre de tous ces mauvais traitements et qu’ils sauront connaître l’amour des nouvelles personnes qui seront responsables d’eux et de s’assurer de leur bien-être. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.