Un rendez-vous attendu par la famille d’Alexia Daval. Une confrontation générale va avoir lieu le vendredi 7 décembre dans le bureau du juge d’instruction de Besançon en charge du meurtre de la joggeuse de 30 ans, a-t-on appris confirmant une information du Parisien. Il s’agira d’opposer les deux versions contradictoires apportées par les deux parties.

D’un côté, Jonathann Daval. Le meurtrier présumé d’Alexia Daval est passé aux aveux en janvier dernier reconnaissant avoir tué de manière accidentelle son épouse au cours d’une dispute. Le 27 juin dernier, lors d’une audition devant le magistrat instructeur, il était revenu sur ses déclarations mettant en cause son beau-frère, Grégory Gay. Il l’a accusé d’avoir tué Alexia. La famille aurait alors scellé un pacte familial.

De l’autre côté, Grégory et Stéphanie Gay et Isabelle et Jean-Pierre Fouillot. C’est d’ailleurs à la demande du premier que cette confrontation va avoir lieu qui avait formulé sa requête au début du mois d’octobre. Selon Grégory Gay, le revirement de Jonathann Daval répond à une logique. « Je n’ai pas le besoin de me défendre, ça ne me touche pas pour que j’aie besoin de me défendre », assurait-il, exprimant avoir le besoin de ‘lavoir en face de lui pour dénoncer des accusations qu’il juge invraisemblables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.