Dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’Alexia Daval, trois ADN distincts avaient été retrouvés dans l’utilitaire de Jonathann Daval : le sien, celui d’Alexia, et une troisième empreinte génétique. 

Cet ADN a depuis été identifié : il s’agit de celui de la mère de Jonathann, Martine Henry.

Ce cheveu bicolore de 8 centimètres a été retrouvé sur une planche de bois, à l’arrière du véhicule. 

C’est cet utilitaire qui avait servi à transporter le corps d’Alexia dans un bois à Esmoulins en Haute-Saône, à quelques kilomètres du domicile du couple. 

La mère du suspect a-t-elle aidé son fils à transporter le cadavre de la jeune femme ? 

L’informaticien de 34 ans doit être à nouveau entendu ce jeudi dans le bureau du juge d’instruction. 

Laisser un commentaire