Gilets jaunes: François Bayrou recevra une délégation à Pau , les CRS en action à la mairie hier soir

Une délégation se rendra Lundi à la mairie de Pau pour exprimer les revendications des Gilets jaunes. Hier soir, les CRS ont fait usage de gaz pour faire évacuer les GJ.

Le temps du dialogue. Alors que l’exécutif essai de lancer la discussion avec des « gilets jaunes », François Bayrou, selon nos informations, va recevoir une délégation lundi à la mairie de Pau. 

Dans un entretien au Figaro du 21 novembre, l’ancien candidat à l’élection présidentielle alertait déjà Emmanuel Macron sur cette colère. Le centriste encourageait la chef de l’Etat à revenir sur la taxe carbone et à envisager une taxation flottante du carburant. 

Incident et confrontation avec les CRS à Pau lors du conseil d’Agglo 

Les gilets jaunes palois ont été accueillis hier soir par les gendarmes CRS qui selon un témoin qui se trouvait en première ligne se sont fait gazer par les CRS.

Selon le témoin que Radio Capitole a contacté, les gilets jaunes souhaitaient interpeller les conseillers municipaux de Pau Agglomération sur la situation catastrophique du Pays. Une fois que certains gilets jaunes ont réussi à pénétrer dans l’enceinte de la mairie de Pau, des gendarmes ont fait évacuer les jaunes aux fins de voir se dérouler correctement le conseil.

Assis par terre à la demande d’un gilet jaune afin de prouver que leur action se déroulait dans le calme, une personne aurait ordonné que les CRS chargent les gilets jaunes.

Ecoutez ce témoignage : 

Emmanuel a accepté de s’exprimer auprès de notre rédaction sur la situation tendue à la mairie de pau hier soir. 

Cette situation confronte une fois de plus les gilets jaunes à ne pas être entendus, et à se demander pour quelles raisons l’entretien avec Monsieur le Maire de Pau François Bayou est utile. 

La réponse de la délégation 

Aux fins de préparer au mieux le rendez-vous de lundi, fixé avec François Bayrou, la délégation s’est réunie hier soir pendant un peu plus de 4 H afin d’évoquer la situation, et de préparer un audit qui sera soumis aux internautes, permettant à tout un chacun de voter les différentes revendications à exposer lors de cet entretien fixé dans le courant de l’après-midi ce lundi. 

Ils ont été informés dans le courant de la soirée des tensions à la mairie de Pau. 

 » La réponse qui est faite ce soir, démontre que cette situation ne peut durer. Les gilets jaunes ont été trop patients, rien n’avançait. Cela fait des semaines que nous essayons de tenir dans le calme, et on se doutait qu’on tenterait de nous faire taire. Mais nous continuons le combat, et cela nous renforce plus dans notre lutte et dans nos démarches de nous faire entendre. Il est inadmissible que la violence dont a été victime notamment une femme enceinte poussée violemment par un CRS puisse passer sous silence. Nous canalisons chaque jours nos gilets jaunes et ne sommes pas responsables des actes commis par des personnes se prétendant gilets jaunes et déclenchants ou non une situation anxiogène et dégradante pour notre mouvement. Mais nous devons reconnaître que l’action de ce soir, devait arriver un jour ou l’autre »

La délégation a souhaité s’exprimer sur les incidents qui ont émaillés l’action coup de poing à la mairie 

La délégation souhaite rappeler au VRAI gilets jaunes qui pourraient à l’avenir être confrontés à ce genre d’incidents, de rester calme, et de faire preuve de civisme. Pour la sécurité des personnes, la délégation rappelle le caractère pacifiste de l’action, et demande à toutes personnes de sortir du lieu d’action dès qu’un trouble est semé afin de ne pas se mettre en danger.

« La sécurité des gilets jaunes est une priorité et il doit être primordiale même si chacun est responsable de ces actes de se protéger et de se souvenir que notre combat n’est pas mené dans la violence, mais dans le but de se faire entendre ». Tout manquement à une civilisation correcte n’est pas de notre responsabilité. 

La délégation rappelle que la sécurité des gilets jaunes est une priorité
Policiers CRS et gendarmes sont venus en renfort aux fins de dissoudre le mouvement des gilets jaunes présents à la mairie de Pau.
Photo Marc Zirnheld La REPUBLIQUE DES PYRÉNÉES

La délégation souhaite que le rendez-vous à la mairie de Pau avec François Bayrou ne soit pas une fausse main tendue par le maire et compte travailler afin d’éviter un entretien stérile qui ne découlerait sur rien. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.