La préfecture de police de Paris indique qu’il y a eu 412 arrestations samedi dans la capitale. 378 individus sont en garde à vue ce matin.

« Ce qui s’est passé n’a rien à voir avec l’expression pacifique d’une colère légitime », déclare Emmanuel Macron. « Aucune cause ne justifie » ces débordements, ajoute le président lors d’une conférence de presse en Argentine, où il se trouve pour le sommet du G20.

Les coupables « veulent le chaos. Ils trahissent les cause qu’ils prétendent servir. Ils seront identifiés et tenus responsables de leurs actes devant la justice. » « Je respecterai toujours les contestations mais je n’accepterai jamais les violences. »

Emmanuel Macron a prévu une réunion dès demain matin, à son retour en France, avec les principaux acteurs gouvernementaux.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.