Un homme de 45 ans a été interpellé mardi à son domicile de Lalinde (Dordogne), suspecté d’avoir échangé 230 fichiers, photos et vidéos, mettant en scène des viols d’enfants de 3 à 10 ans, rapporte Sud Ouest.

L’homme était dans le viseur des gendarmes de la cellule de lutte contre la cybercriminalité de la section de recherches (SR) de Bordeaux depuis le mois de septembre. Sans emploi, il est marié etpère de deux jeunes enfants. Les enquêteurs n’ont pas rapporté de violences sexuelles à leur égard.

Le suspect a reconnu pratiquer l’échange de ces fichiers depuis le mois de février 2017. Présenté au parquet de Bergerac, il sera renvoyé devant le tribunal correctionnel en avril 2019. En attendant, il a été placé sous contrôle judiciaire et ne peut plus rencontrer ses enfants seul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.