Durant près d’un siècle, la petite ville américaine de Severance, dans le Colorado, a interdit les batailles de boules de neige sur son territoire: Dane Best, un garçon de 9 ans qui voulait s’adonner légalement à ce plaisir hivernal, a convaincu cette semaine son conseil municipal de lever cette mesure.

Interdiction de tout jet de pierre ou autre « projectile »

« Les enfants d’aujourd’hui ont besoin de bonnes raisons pour jouer dehors », a notamment plaidé Dane Best devant les élus de Severance, selon des médias locaux.

« Des études suggèrent que le manque d’exercice à l’extérieur peut provoquer l’obésité, des troubles de l’attention, l’anxiété et la dépression », a fait valoir le garçon, qui souhaitait surtout « pouvoir lancer une boule de neige sans être hors la loi ».

L’ordonnance prise par la municipalité de Severance, à sa fondation en 1920, interdisait tout jet de pierre ou autre « projectile ». Et malheureusement pour les enfants de la ville de 4.000 habitants, les boules de neige rentraient dans cette catégorie.

« Loi d’un autre temps »

Depuis qu’il avait appris l’existence de cette « loi d’un autre temps », voici un mois et demi, Dane Best ne cessait d’en parler et avait même convaincu ses copains d’école d’écrire au conseil municipal pour protester, a raconté sa mère au journal local Greeley Tribune.

Le conseil municipal de Severance a officiellement écouté lundi les arguments du garçon et lui a donné gain de cause, en votant à l’unanimité la levée de l’interdiction des boules de neige.

Dane Best s’est vu offrir par le maire le « premier lancer de boule de neige légal » de l’histoire de Severance, à la sortie de l’hôtel de ville.

Heureux de son succès, l’enfant a promis de s’abstenir de viser les fenêtres et assuré que son petit frère serait sa cible privilégiée.

Avec AFP 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.