Dimanche 25 novembre, une marche blanche a eu lieu, à Toulouse, en l’honneur de Mathieu Martin, 32 ans, disparu depuis des semaines en Argentine, non loin de la frontière bolivienne. La famille du jeune homme ne cesse de se relayer sur place pour essayer de retrouver sa trace. 

Mathieu possède une vaste expérience en tant que routard, puisqu’il a parcouru le monde pendant 12 ans. Christophe nous indiquant qu’il partait régulièrement pour accumuler des expériences humanitaires mais aussi humaines.

Cette affaire suscite l’émoi dans la région Toulousaine. Cet homme reste introuvable. 

Toutes les hypothèses sont évoquées selon son ami. Mais il garde espoir de le retrouver, ou encore de recueillir des témoignages.  

En attendant, ils ont créé une cagnotte afin d’aider la famille sur place à maintenir les recherches et la logistique car il en faut des moyens pour se rendre sur place, et aider aux recherches d’indices, de traces pour cet homme disparu depuis le 8 août dernier. Les recherches s’étaient mises en place que le 27 août dernier lorsque les parents de Mathieu Martin ont déclaré aux forces de l’ordre la disparition de Mathieu. 

Une page internet, dans plusieurs langues, également est créée pour que cette page arrive jusqu’en Argentine. Et c’est le cas, de nombreux témoignages ont pu être recueillis. En attendant un signe de leur fils, amis…  la mobilisation continue pour tout l’entourage de cet homme voyageur… 

Christophe s’est donc confié à Radio Capitole et en appel à témoin qui reconnaîtrait son ami d’enfance, celui qu’il recherche désespérément mais en vain, à l’heure où nous écrivons ses lignes…

S’il y a un infime espoir de retrouver Mathieu, j’appelle les gens qui le reconnaîtraient à s’adresser aux autorités compétentes ou à nous contacter directement via notre page Facebook.

L’inquiétude grandit au sujet de Mathieu Martin: ce baroudeur français de 32 ans est porté disparu depuis plus d’un mois dans le nord de l’Argentine, près de la frontière avec la Bolivie.

Dreadlocks, grand sourire derrière une longue barbe, sac à dos, il parcourt les cinq continents depuis qu’il a 20 ans. « Nous sommes très inquiets, jamais il ne nous avait laissés sans nouvelles plus de 10 jours. On espère qu’on va le retrouver », confie sa mère Patricia Martin, qui vit à Aussonne, près de Toulouse. Son dernier message remonte au 8 août depuis Tilcara, dans la province de Jujuy. Le lendemain, il a été aperçu avec deux autres touristes, à San Isidro, un hameau de la province voisine de Salta, à une vingtaine de kilomètres du Cerro Morado, une montagne qui culmine à 5.000 mètres d’altitude.

Arrivé en Argentine, en provenance d’Uruguay, Mathieu Martin devait retrouver ses parents le 10 novembre au Brésil, avant de mettre le cap sur la Chine, dernière étape d’un périple de 12 ans. Il revenait par intermittence à Toulouse, pour travailler et gagner de l’argent pour poursuivre son voyage.

D’après les autorités migratoires, il est entré en Argentine le 27 juillet et n’en est pas ressorti. Le Consulat général de France en Argentine en déduit qu’il n’a pas quitté le pays, car il avait l’habitude de faire tamponner son passeport dans les postes-frontières officiels. Avant l’Uruguay et l’Argentine, il avait traversé l’Atlantique en voilier, entre le Cap-Vert et Rio de Janeiro. Avant de retrouver sa famille au Brésil, il se dirigeait vers le Paraguay.

Pour sa famille, il y a toujours espoir de le retrouver. Les recherches continuent et nous gardons en tête qu’il est peut-être blessé, et qu’il a pu être recueilli. Cette affaire reste mystérieuse mais aujourd’hui tant que les autorités ou les personnes sur place n’ont pas retrouvé Mathieu, selon sa famille, il est toujours vivant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.