Parmi les différents scénarios, le changement de gouvernement est celui qui revient le plus souvent dans la bouche de ses soutiens.

Emmanuel Macron s’exprimera « en début de semaine prochaine » sur la crise des « gilets jaunes », le chef de l’Etat ne souhaitant « pas mettre d’huile sur le feu » avant les manifestations de samedi, a annoncé vendredi le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand à l’AFP. « Après différents échanges et un tour d’horizon, le Président, lucide sur le contexte et la situation, ne souhaite pas mettre d’huile sur le feu et par conséquent n’a pas l’intention de s’exprimer avant samedi », a déclaré Richard Ferrand. « A l’inverse, en début de semaine prochaine, il sera amené à s’exprimer », a-t-il ajouté.

Selon nos informations, ses proches décrivent Emmanuel Macron comme très « préoccupé ». Le chef de l’Etat consulte tous azimuts avant de s’exprimer devant les Français. Il consacre beaucoup de rendez-vous aux enjeux sécuritaires de la prochaine journée de mobilisation.

Vers un remaniement ?

Ces derniers jours, le chef de l’Etat discute ainsi avec des préfets et des élus locaux, pour avoir leurs retours d’expérience, mais aussi avec des spécialistes de la sécurité.

A l’Elysée, on redoute un déferlement de violences dans la capitale, compte tenu des informations qui remontent en haut lieu. 

Parmi les différents scénarios, le changement de gouvernement est celui qui revient le plus souvent dans la bouche de ses soutiens. « Il faut montrer qu’on repart d’une page blanche. Qu’on recommence. On change la méthode, le système, tout. On fait l’acte II du quinquennat », dit l’un d’eux.

Avec AFP 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.