Gilets Jaunes: L’Acte 5 se dessine : «Référendum Macron Démission»

Les gilets jaunes souhaitent eux aussi maintenir le cap !

Alors que la quatrième manifestation de samedi dernier a fait de nombreux dégâts humains et matériels, les gilets jaunes appellent une nouvelle fois à manifester ce samedi 15 décembre pour atteindre leur objectif : la démission du président de la République Emmanuel Macron.

C’est le quotidien 20 minutes qui rapporte cette nouvelle qui va sans doute en agacer plus d’un et qui risque de faire trembler un peu plus le gouvernement qui doit en avoir de tous ces dégâts réalisés par les gilets jaunes. En effet, le mouvement qui semble plus en confiance que jamais a décidé d’appeler à nouveau ces supporteurs à manifester ce samedi à Paris et dans la France entière dans le but de faire plier le gouvernement d’Emmanuel Macron et d’arriver à une démission du chef de l’État.

C’est sur Facebook que les gilets jaunes ont effectué ce nouvel appel à manifester indique 20 minutes. Dans un événement Facebook intitulé sobrement « Acte 5 Résistance ! », les gilets jaunes sont clairs dans leur intention : déstabiliser l’État jusqu’à leurs derniers souffles. D’ailleurs, ça se sent dans la description de l’événement Facebook qui ne laisse aucune place à la spéculation : « Le mot d’ordre : Acte 5 résistance ! Macron n’entend toujours pas notre message. Son objectif ? Qu’on abandonne. Notre réponse : on ne lâchera rien. Invitez vos amis à rejoindre l’événement. Merci à tous pour votre détermination. Nous sommes la France ».

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce message a le mérite d’être clair :

Les gilets jaunes manifesteront bien ce samedi et ils sont plus motivés que jamais. Plus de 19 000 personnes se disent intéressées par cet événement et plus de 4 500 ont déjà indiqué qu’ils seront de la partie ce samedi. De nouvelles manifestations qui risquent d’être aussi violentes que les précédents.

Pour les Gilets jaunes ce n’est toujours pas suffisant ! 

Manifester est quelque chose de sain dans une démocratie, mais on espère qu’il n’y aura pas de débordements ultras violents comme il y a eu au cours des dernières semaines. En effet, le nombre de blessés approche le millier, on compte déjà plusieurs morts sans compter le nombre de dégâts matériels et autres actes de violence qui ont été perpétués ainsi que le nombre faramineux d’arrestations faites par les forces de l’ordre. On peut désormais parler avec raison de crise des gilets jaunes et vus comment les choses sont parties, on n’est pas prêt d’en sortir.

Laisser un commentaire