CANADA : Deux enfants tués dans un appartement

Les deux enfants qui ont été retrouvés morts la semaine dernière dans un appartement d’Edmonton auraient été poignardés. C’est la police d’Edmonton qui a confirmé la troublante nouvelle lundi dernier.

Les deux victimes, des fillettes âgées de 6 mois et 3 ans, avaient été retrouvées la semaine passée dans un appartement d’Edmonton mercredi soir.

La police avait été appelée vers 17h30 afin d’intervenir auprès d’une femme qui avait été attaquée par un homme qui la pourchassait.

Selon ce que la police rapporte, la femme était en détresse et son corps présentait des marques de violence. La femme a dû être hospitalisée, mais on ne craignait pas pour sa vie.

3 heures après cette première intervention, à 20h30, la police parvenait à localiser le suspect de l’agression qui errait dans les rues en étant nu. L’homme avait été repéré après avoir tenté d’entrer de force dans un garage.

Selon des documents déposés en cour, le suspect était un homme de 29 ans nommé Ashton Brian Lafleche.

Le suspect en question fait maintenant face à de graves accusations en lien avec le double meurtre de Mackenzie Petawaysin et Mary Lafleche Petawaysin.

L’homme fait aussi l’objet d’accusations en lien avec l’agression de la mère des deux enfants, Tamara Petawaysin.

La police a confirmé que le suspect était le père biologique de la plus jeune victime.

C’est suite à l’arrestation du suspect que la police avait obtenu des informations qui avaient mené les enquêteurs à se rendre à l’appartement dans lequel les deux jeunes victimes se trouvaient.

Des témoins avaient alors expliqué aux médias locaux que les occupants de cet appartement s’étaient installés quelques mois auparavant.

Des voisins avaient rapporté qu’on entendait très souvent des disputes en provenance de cet appartement et qu’il y avait beaucoup de va-et-vient.

Le soir du drame, des voisins avaient expliqué avoir entendu deux hurlements.

Le voisin qui vivait dans l’appartement qui partageait un mur mitoyen avec celui des victimes s’était dit ébranlé par la nouvelle, lui qui ignorait encore les détails horribles du drame avant que les journalistes l’informent de la situation.

Laisser un commentaire