Le président de la cour d’appel de Chambéry a été giflé mercredi matin en pleine audience par le père d’une prévenue, qui s’était présenté à la barre à la place de sa fille, selon des sources judiciaires.

La scène est peu banale. Un magistrat s’est fait giflé en plein audience par le père d’une prévenue ce mercredi matin, à la cour d’appel de Chambéry. L’agresseur n’en est pas à son coup d’essai. En 2016 déjà, il avait agressé une magistrate à Albertville (Savoie) et avait été placé en garde à vue, a précisé le procureur de Chambéry à l’AFP.

Le magistrat visé, Yves Le Bideau, qui siégeait à juge unique, a expliqué au père de famille qu’il ne pouvait pas comparaître à l’audience à la place de sa fille, absente de la salle. L’homme, âgé d’une cinquantaine d’années, s’est alors montré « injurieux et insultant », selon le récit fait à l’AFP par le président de la cour.

L’agresseur a pris la fuite avant d’être arrêté

Tandis que Yves Le Bideau lui a demandé à plusieurs reprises de sortir de la salle, l’homme l’a en réponse « copieusement injurié » avant de se précipiter sur lui. « Il m’a donné un coup que je n’ai pas vu venir », a déclaré le magistrat. Le père de famille a pris la fuite avant d’être arrêté par les vigiles présents à l’entrée du palais de justice. Mercredi matin, comme toujours devant la cour d’appel de Chambéry, il n’y avait pas de police de l’audience. Étaient seuls présents le président de la cour, l’avocate générale et la greffière.

La semaine dernière, toujours à Chambéry, une avocate avait été agressée devant son cabinet, au pistolet à impulsions électriques, par une cliente énervée, selon le bâtonnier de l’ordre des avocats de Chambéry, Catherine Anxionnaz. La cliente a été condamnée lundi en comparution immédiate à un an d’emprisonnement avec sursis.

Laisser un commentaire