C’est une naissance que ces jeunes parents ne sont pas prêts d’oublier. Ce mardi 11 décembre, un ambulancier de 33 ans conduisait sa femme de 23 ans à la maternité de Quimper (Finistère). Comme le rapporte Le Parisien, le couple vit à Concarneau et doit effectuer un trajet d’une demi-heure pour se rendre à l’hôpital. Face aux contractions de plus en plus fortes de sa femme, ils ont pris la route.

Problème, leur deuxième fille n’était pas patiente et a pointé le bout de son nez au moment où ils arrivaient au niveau du rond-point de Troyalac’h. “Le bébé commençait déjà à sortir. Il était 9 heures du matin, il y avait des ralentissements partout, et nous arrivions au niveau du rond-point de Troyalac’h, rond-point partiellement bloqué par les gilets jaunes depuis un moment, déjà”, explique le jeune papa. 

Dix représentants des “gilets jaunes” sont venus à la maternité

Pris de court, l’ambulancier s’est garé sur le bas-côté de la route et a tenté d’aider sa femme à mettre au monde leur deuxième fille sur le siège avant du véhicule. “La tête était là. Je l’ai aidée à sortir, mais le cordon ombilical était enroulé autour du cou. Instinctivement, je l’ai enlevé, et j’ai posé la petite sur le torse de sa mère. Quelques tapes dans le dos, et soulagement ! Elle a pleuré !”, raconte le jeune homme au Parisien.

Les secours sont rapidement arrivés sur place pour prendre en charge le nourrisson qui se porte bien et a même reçu la visite de ses nouveaux “parrains” . “Le plus drôle, c’est que dix représentants des gilets jaunes, qui ont eu vent de cette histoire, sont venus voir Gaëlle à la maternité ! Avec plein de cadeaux pour notre petite Calie… qui va très bien”, confie le papa. Un premier bébé “gilets jaunes” est né !

Laisser un commentaire