Justice : L’enseignante qui envoyait des sextos jugée aux Etats-Unis

Une ancienne enseignante de sixième année de l’Arizona fait face à de graves accusations, car on la suspecte d’avoir obtenu des faveurs sexuelles auprès d’un ses étudiants qui était seulement âgé de 13 ans.

L’ex-enseignante de 27 ans nommée Brittany Zamora qui est mariée a été arrêtée en mars dernier après que les parents de la victime aient découvert des textos très explicites ainsi que des photos de l’enseignante nue dans le téléphone de leur garçon. Ceux-ci avaient aussitôt signalé l’incident à la police.

La chaîne KPNX a récemment dévoilé qu’elle a obtenu des documents qui démontrent que l’ancienne enseignante avait utilisé un stratagème afin d’attirer des victimes potentielles en demandant à ses étudiants de la Las Brisas Academy de la texter, car elle “s’ennuyait”.

Quelques étudiants auront répondu à la demande de Zamora, or les échanges avec un étudiant en particulier ont soudainement pris une drôle de tournure.

Comme l’a expliqué l’étudiant en question, celui-ci ne sait pas trop comment leur conversation a fini par emprunter une telle voie, mais de son propre aveu, il est devenu très clair pour lui que cette discussion avait un petit quelque chose de plutôt inusité.

Dans les documents obtenus par KPNX, on peut donc constater que l’enseignante écrit à son étudiant qu’elle le trouve mignon et qu’elle l’aime bien. Puis, un peu plus tard, elle lui dit: “J’aimerais bien qu’un jour tu restes plus tard avec moi”. À cette déclaration, le garçon aurait alors répondu: “Moi aussi. J’aimerais pouvoir passer du temps avec toi quand j’en ai envie.”

Selon la police, l’ex-enseignante aurait eu des rapports sexuels avec le jeune étudiant à au moins 4 reprises entre le 1er février et le 8 mars.

La police a indiqué que le couple aurait aussi eu des relations orales dans la voiture de l’enseignante ainsi que dans la classe d’école.

L’enseignante aurait aussi envoyé au garçon des photos d’elle nue ainsi que d’autres messages très explicites.

Parmi les nombreux rendez-vous entre l’étudiant et son enseignante, cette dernière serait même allée le chercher une fois pendant la nuit à sa maison afin qu’il effectue une sortie en cachette de ses parents.

Zamora compte plaider non coupable quant aux dizaines d’accusations criminelles qui ont été portées contre elle.


Laisser un commentaire