Chine: prison pour l’enseignante qui piquait ses élèves avec des aiguilles

Une ex-enseignante d’un jardin d’enfants privé de Pékin, qui infligeait des piqûres d’aiguille aux petits, a été condamnée à 18 mois de prison pour mauvais traitements envers des enfants, a annoncé vendredi le tribunal.

Liu Yanan, au coeur d’un scandale qui a poussé le gouvernement chinois à déclencher des inspections dans les jardins d’enfants l’année dernière, s’est vu en outre interdire toute activité auprès de mineurs dans les cinq ans qui suivront sa sortie de prison.

Arrêtée fin 2017

La jeune femme de 22 ans avait été arrêtée fin 2017 après des plaintes de parents d’élèves d’un établissement bilingue anglais-chinois de RYB Education New World, société cotée au Nasdaq et qui dit gérer en Chine plus d’un millier de jardins d’enfants et centres d’apprentissage ludiques, directement ou sous franchise.

Liu Yanan a violé “l’éthique de la profession et son devoir en utilisant des objets en forme d’aiguille pour faire mal à un certain nombre d’enfants. (…) Sa conduite a causé un tort grave à la santé physique et mentale des mineurs”, a souligné le tribunal du district de Chaoyang.

Déjà mis en cause

Sur les réseaux sociaux, des internautes jugeaient la peine trop légère et s’étonnaient qu’aucun fonctionnaire n’ait été sanctionné.

Lors de l’éclatement de l’affaire, trois cadres des services de l’éducation de la ville de Pékin avaient fait l’objet d’une enquête pour manque de supervision.

RYB Education, qui avait déjà présenté ses excuses sur les réseaux sociaux, les a réitérées à l’annonce du jugement.

Quelques mois avant cette affaire, RYB avait déjà été mis en cause: des images avaient été diffusées montrant un enseignant jeter un enfant sur un lit et un autre frapper un enfant à coups de pied dans le dos dans une autre école de Pékin.

Avec AFP

Laisser un commentaire