Ses jours ne sont plus en danger mais le garçonnet pourrait garder des séquelles à vie. 

Le 18 décembre dernier, sa mère l’avait emmené aux urgences de Douai, dans le Nord. Yanis portait des traces de coups, de multiples fractures d’âges différents et des brûlures. 

La maman, âgée de 27 ans, avait tenté de faire croire que son fils avait fait une chute avant de révéler avoir confié Yanis à sa marraine durant 2 semaines. C’est là, au domicile de ce couple et de ses cinq enfants, que Yanis a été torturé. 

C’est le mari de la marraine, âgé de 29 ans, qui aurait commis les pires sévices. Notamment les 8 et 15 décembre, où il a joué au football avec l’enfant. Le petit servait de ballon. 

Il a subi d’autres violences extrêmes comme des coups, brûlures… « La violence a atteint son paroxysme » a déclaré une source proche de l’enquête. 

D’autres adultes ont assisté à ces soirées : la mère de Yanis et 3 autres personnes. En tout, 6 personnes âgées de 22 à 37 ans, dont 3 femmes, ont été mises en examen et placées en détention provisoire. 

Laisser un commentaire