Société : Les violences intrafamiliales en hausse en nouvelle-Calédonie

Selon nos confrères de France Tv 1 ère, les violences conjugales sont toujours en nette augmentation en Calédonie. Les coups et blessures volontaires au sein de la famille ont bondi au cours de ces dernières années, passant de 1800 faits recensés en 2014 à 2273 en 2017. Un chiffre 2 fois et demi supérieur à la moyenne métropolitaine. Une réalité dramatique qui, loin de faiblir, s’accentue en 2018 avec des violences sexuelles en augmentation : + 75% relevé en zone urbaine et + 43,14% enregistré hors de Nouméa.

Selon le média, de plus en plus de femmes commencent à parler et à s’enfuir du domicile conjugale pour finir par déposé plainte. Mais il reste encore un grand nombre de femmes qui ont peur des représailles de leur conjoint.

Difficile encore pour elle de déposer plainte ou encore même de déposer une main courante. Se rendre dans un commissariat, paraît surréaliste pour certaines, car elles sont amoureuses, et parfois même se demandent même si cela ne viendrait pas du comportement qu’elles ont vis-à-vis de leur conjoint qui alimente ces violences. Pourtant elles sont victimes.

9,5 % de la population en Nouvelle-Calédonie comporte aussi des violences sur les hommes. Car oui, cela peut porter à sourire pour certaines, mais des hommes aussi sont victimes de violences conjugales, et bien plus que ce que l’on peut penser.

Ce pourcentage si infime par rapport aux femmes reconnaît tout de même que la violence intrafamiliale est encore élevé à ce jour. Que faire ? Comment s’y prendre ? Les campagnes de sensibilisations sont-elles utiles ? Toutes ces questions restent encore en suspend, car le chemin pour faire cesser encore ce fléau semble si lointain encore même de nos jours.

Laisser un commentaire