Incarcérée depuis le mois de juillet et la découverte de trois foetus congelés à Lorient, une mère soupçonnée d’un triple infanticide a été remise en liberté mercredi, rapporte Ouest-France. Cette femme aurait étouffé et congelé trois de ses bébés nés en 1998, 1999 et 2003.

Les petits corps avaient été découverts en juillet. D’abord dans le congélateur de l’Hélitrope, un bateau de pêche à bord duquel la femme travaillait. Puis au domicile de la femme de 52 ans, qui habitait dans un appartement de Lorient ( Morbihan). La mère avait dû déplacer les corps, qui étaient conservés dans des sacs plastiques, en raison d’un déménagement, avait fait savoir la procureure de la République.

Placée sous contrôle judiciaire

Incarcérée à la prison des femmes de Rennes, la quinquagénaire a demandé sa remise en liberté. « L’incarcération m’a permis de prendre conscience de mes actes », a-t-elle déclaré devant la juge des libertés et de la détention, précise Ouest-France. Les experts auraient reconnu « un triple déni de grossesse ». La mère de famille a été libérée et placée sous contrôle judiciaire. Elle devra poursuivre ses soins et a interdiction de paraître dans le Morbihan.

Laisser un commentaire